Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 20:25

PHOTOS BI BI MODE EN GARE D'AMIENS 003PHOTOS BI BI MODE EN GARE D'AMIENS 001

 

Deux trains bimodes en gare d'Amiens

 

 

Actuellement de nombreux dysfonctionnements perturbent cette ligne ferroviaire : retards répétés des trains, suppressions de certaines liaisons sans motif précis, manque d’information, sonorisation défectueuse, fermeture de gares, vieillissement du matériel roulant (rames inox banlieue et locomotives BB 17000 âgées de 30 ans) etc…

Les clients, souvent  captifs, sont excédés par ces perturbations à répétition qui peuvent avoir des conséquences graves pour leur travail et désorganiser leur emploi du temps personnel (Enfants en crèche par exemple).

L’association des usagers (ADU) est intervenue de nombreuses fois cette année auprès de la SNCF et a été reçue le 20 avril 2010  par Jean-François TRESTARD, directeur de cabinet de  Guillaume PEPY, président de la SNCF.

Lors de cette réunion, outre l’énumération des problèmes  indiqués ci-dessus, l’ADU a réclamé l’ouverture des gares jusqu’au dernier train pour les personnes à mobilité réduite et demandé de faire participer les associations d’usagers à la réalisation des documents de sondage.

 

L’association a également souligné :

-           Que la convention établie entre la région Picardie et la SNCF n’est pas respectée ;

-          Que les lieux de réclamation sont trop éloignés ;

-          Que les billets de retard doivent être délivrés rapidement  et les voyageurs  dédommagés intégralement ;

-          Qu’il n’y a pas d’agent SNCF au dernier train.

Le rattachement possible de notre ligne ferroviaire à Roissy a été abordé. En effet, la concrétisation du projet « CDG Express » pourrait avoir des retombées négatives sur notre sillon par un accroissement des difficultés de circulation (saturation de la ligne). 

Le directeur de cabinet de Guillaume PEPY, président de la SNCF, a affirmé que la priorité de la SNCF est « le maintien d’un service public de qualité ». Il a rappelé que la SNCF est consciente des difficultés que rencontrent les clients de la ligne Paris-Crépy-Laon. Tout va être fait pour améliorer la régularité des trains. Pour lui, le découpage des responsabilités entre le STIF (Le syndicat des transports de la Région Ile de France) et la Région Picardie est un problème majeur. Sic… Il nous a suggéré de rencontrer le directeur TER qui, d’après lui, devrait proposer des solutions d’amélioration. Il nous a précisé qu’un système de dédommagement des usagers doit être mis en place dans les meilleurs délais pour faire suite aux multiples dysfonctionnements. 

 

L’ADU a également assisté au comité de ligne du 10 mai 2010  à Villers Cotterêts présidé par Jean-Claude PIERRE, maire adjoint de cette ville. Cette réunion a été animée par Daniel BEURDELEY, vice- président du conseil régional de Picardie assisté d’Augustin FERTE, membre de la direction des transports de la Région. La SNCF était représentée par Jean-Louis BOUTELEUX, directeur délégué TER, Christian ZEPANIAK, responsable Transilien et Brunon ZUCCHI, « manager » de ligne.

Une fois de plus l’ADU a fait part des doléances des voyageurs déjà évoquées lors de la réunion du 20 avril 2010. Les représentants de la SNCF ont répondu que certains retards ne sont pas de son fait et ont cité les retards liés aux infrastructures, à la signalisation, aux signaux d’alarme et passages à niveau défaillants. En clair, elle renvoie la balle à RFF (Réseau Ferré de France) et essaye de se dédouaner de ses responsabilités.

Comble du cynisme, la SNCF précise qu’elle verse des pénalités importantes à la Région pour les retards du « fret » et que pour cette raison, elle est amenée parfois à donner la priorité au transport de marchandises privées. Les retards de trains de voyageurs sont également passibles d’amendes pour la SNCF. Il est à noter que les usagers, en plus de payer un titre de transport, participent au financement de la SNCF par le biais des impôts et sont en droit de réclamer un service de qualité.

 

Lors de ce comité, les représentants de la SNCF ont déclaré que six gares doivent être pourvues prochainement d’afficheurs électroniques (Soissons – Villers Cotterêts – Nanteuil le Haudoin – Le Plessis Belleville et Crépy en Valois).

Ils ont également précisé que le matériel X 72500  (trains Alsthom) doit être remplacé par des Bimodes ayant la même capacité. Quant au matériel REGIOLIS qui doit remplacer les « corail », il sera mis en place en 2013 (17 exemplaires). Des garages à vélos seront installés dans les gares de Crépy en Valois – Anizy Pinon et Laon (pas de date). Affaires à suivre.

Source : ADU

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Crépy environnement - dans Qualité de vie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités