google-site-verification: google66711e65982fe566.html
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:58


IMGP1119

 

Le CSDU se situe au sud de la carte, parallèlement à la rue Henri Laroche

 

 

 Actuellement les installations de stockage de déchets sont classées en fonction du type de déchets :

-      Les centres de stockage de classe 1 recevant les déchets industriels spéciaux ultimes, considérés comme dangereux, dotés d’un substrat d’une épaisseur minimale de 5 m avec une perméabilité de 10-9 m/s ;

-      Les centres de stockage de classe 2 accueillant les déchets ménagers et assimilés ultimes avec un substrat d’une épaisseur minimale de 1 m et une perméabilité de 10-9m/s puis une couche de 5 m d’épaisseur avec une perméabilité de 10-8m/s ;

-      Les centres de stockage de classe 3 recevant les déchets inertes (déblais, gravats) mais pas d’exigence de perméabilité.

 

Le CSDU (centre de stockage de déchets ultimes) est composé de casiers,

IMGP1091

 divisés en alvéoles (1.500 à 2.500 m2) dans lesquelles sont déversés les déchets. Les casiers doivent être étanches et cette étanchéité est assurée par plusieurs membranes imperméables et une couche d’argile qui agit comme un filtre (le liquide traverse l’argile d’environ 3 cm par an). Les lixiviats sont récupérés par drainage et traités.

 

Les CSDU présentent plusieurs types de nuisances :

 

-      Production importante d’odeurs incommodant les riverains mais des procédés permettent actuellement de minimiser ces inconvénients ;

-      Création de lixiviats, liquides provenant  de la décomposition des déchets, pouvant, si l’étanchéité de la décharge n’est pas correcte, provoquer une pollution des sous-sols ;

-      Génération de biogaz dont certains sont nocifs (acide fluorhydrique, chlorure d’hydrogène, acide sulfurique), brûlés sur place. Toutefois une partie du biogaz peut produire du chauffage et de l’électricité ;

-      Accroissement significatif de la circulation des poids lourds.

 

                                           

Prenons comme exemple la décharge contrôlée de Crépy en Valois.

IMGP1095

 Lors de la création du centre d’enfouissement technique (ancienne appellation), la première alvéole ne disposait pas de membrane imperméable mais son exploitation correspondait malheureusement aux normes règlementaires de l’époque.

 

Le CSDU situé à Crépy en Valois est de classe 2. L’autorisation préfectorale d’exploitation, a dû être faite suite à des études préalables sur les conditions géologiques, les contraintes hydrologiques, d’urbanisme, d’impact et paysagères, répondant à la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

La consultation du public et des conseils municipaux de la commune où le projet sera installé et des communes voisines est nécessaire.

Cette installation doit faire l’objet par la suite d’un contrôle administratif très strict de qualité et de conformité par un bureau spécialisé de surveillance ou une société de vérification.

 

La société K20 a obtenu en décembre 2010, l’accord de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) de poursuivre l’exploitation, suspendue le 30 juin 2009, après des travaux importants modifiant les conditions d’exploitation de ce site qui devra accueillir 120 000 tonnes de déchets dont 75% provenant de l’Oise et 25% hors d’Oise. En étant bref, les éléments enfouis dans le casier n°2 seront transférés dans le casier n°1 et des membranes imperméables d’un type différent, plus solides, tapisseront le fond du casier n°3. Le coût de ces travaux s’élèvera à 6 millions d’euros.

 

La production d’électricité provenant du biogaz à l’aide de générateurs permettrait d’alimenter 9000 habitants (ou habitations ?). Cette estimation est certainement trop optimiste comme souvent les déclarations des élus locaux et des industriels le sont. Il suffit de se rappeler le fiasco du premier projet  de création d’énergie verte précocement arrêté.

 

Une déchetterie a été ouverte  gratuitement depuis quelques années aux habitants de la communauté des communes de Valois et payante pour les professionnels. Elle se situe sur la route de Levignen et permet aux clients de déposer des déchets verts, cartons, gravats, huiles de vidange, récipients en verre, produits électriques usagers etc…

 

Pour plus de renseignements vous voudrez vous référer à la lettre d’information n°1 de K20.

 

Notre association espère que le comblement du dernier casier signifiera la fin de l’exploitation de ce CSDU et le début des travaux de réhabilitation du site. Nous suivrons avec attention l’évolution de cette décharge contrôlée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Crépy environnement - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités