Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 20:06

 

Puis madame Catherine Quignon, maire de Montdidier, commune de 6500 habitant située dans le département de la Somme, est intervenue pour expliquer les actions de la municipalité tendant à limiter les dépenses d’énergie.

Tout d’abord cette commune possède une régie d’électricité.

Depuis 2001 avec le soutien de l’ADEME et la région, cette ville a procédé à un diagnostic thermique du patrimoine communal et locatif privé. Les propriétaires, sur leur demande, peuvent également bénéficier gratuitement de ce diagnostic. Par la suite une large consultation publique a été instaurée, clef de voûte pour une implication et une adhésion des habitants à cette politique.

Des lampes à basse consommation sont désormais utilisées pour l’éclairage public. Une chaudière à bois a été mise en place avec un réseau de chaleur long de 2 km.

4 éoliennes d’une puissance de 2 MW chacune ont été installées avec l’assentiment de la population à 800 m des habitations au minimum. Le toit de l’école communale est recouvert de panneaux photovoltaïques. Tous les travaux et la maintenance sont été effectués par des entreprises locales.

Des études  sont en cours pour un projet de méthanisation et l’instauration d’une régie municipale de l’eau.

Des aides financières sont accordées pour l’isolation de l’habitat ou l’achat de matériel de chauffage plus performant.

En résumé, cette politique active dans les économies d’énergie a permis à la commune de produire 53% de l’énergie consommée et la création d’une cinquantaine d’emplois.

Les habitants de cette ville bénéficient de cette politique tant dans leurs factures d’énergie qu’au niveau des impôts locaux.

 

Forum énergie 5

 

 

Enfin vint le tour de Gérard Lecomte, président du pays de sources et vallées composé de 3 communautés  de communes totalisant 80 000 habitants au nord-est de l’Oise.

Premier pays en Picardie qui s’est lancé dans la réalisation d’un plan climat énergie territorial avec le soutien de la région et de  l’agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

 

Les objectifs finaux du Plan Climat Énergie consistent à réduire la vulnérabilité énergétique et climatique du territoire, tout en garantissant son développement durable sur les plans sociaux et économiques.

Pour ce faire, le plan climat énergie s’organise autour de deux modalités d’actions qui sont :

 - L’atténuation, qui consiste à limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la perspective de diviser par 4 les émissions d’ici 2050 ;

 - L’adaptation, qui consiste à réduire la vulnérabilité du territoire puisqu’il est désormais établi que les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités.

Actuellement, les activités du territoire du Pays de Sources et Vallées engendrent l’émission d’environ 613 000 tonnes équivalent CO2 et par an, soit environ 8 tonnes équivalent (teq) CO2 par habitant et par an, ce qui se situe dans la moyenne picarde et légèrement au-dessus de la moyenne française (7,6 teq CO2 par habitant par an).

Le Plan Climat Energie est une démarche territoriale. Il doit donc associer en amont tous les futurs acteurs du plan d'actions.

Trois séminaires ont eu lieu durant l'hiver 2010-2011. Ils ont réuni des professionnels, des acteurs institutionnels et des représentants associatifs. Au total, ces trois séminaires ont permis de réunir plus de 100 personnes pour chaque session, avec 178 participants différents sur l’ensemble de la démarche. Plus particulièrement, on note une participation importante du monde de l’entreprise, avec la présence d’acteurs économiques, allant de la PME (bureaux d’étude ou artisans) aux grands groupes.

Le Livre Blanc Climat Énergie découle de ces rencontres et servira de base pour établir le plan d'actions Climat Énergie. Le plan d'actions à court et moyen terme concernera à la fois les compétences des communautés de communes et des communes mais aussi des actions en partenariat avec les acteurs publics et privés du territoire. Ce plan a été finalisé à la fin de l'année 2011.  

(pays de sources et vallées)

 

25 actions ont été choisies sur 40 consolidées et réalistes. Ces premières actions seront développées pendant la période 2012-2014. Plusieurs domaines sont intéressés : bâtiments, urbanisme, énergies renouvelables, circuits courts, éco-comportements, aménagement du territoire, lutte contre la précarité etc…

 

Puis la parole fut donnée  à l’assemblée. Les personnes présentes posèrent de nombreuses questions notamment sur les diverses techniques permettant de limiter à peu de frais la consommation d’énergie. Comment provoquer l’adhésion de la population aux politiques privilégiant les énergies renouvelables et les comportements éco-responsables.

 

Puis le forum pris fin sous les applaudissements des participants.

 

Dans le cadre de l’agenda 21, la mairie de Crépy en Valois devrait s’inspirer des initiatives  prises depuis 2001 par la ville de Montdidier même si tout n’est pas transposable dans notre commune.

  

(Association Crépy environnement et qualité de la vie)

 

 

Forum énergie 6

 

 

 

--------------------------

 

Conseil municipal Crépy en Valois mardi 20 mars 2012

 

2 membres de l’association Crépy environnement et qualité de la vie ont assisté au conseil municipal réuni pour débattre des budgets 2011 et 2012.

Voici des données et des informations brutes sans commentaire :

-      Excédent du budget  général 2011 : 2 576 900 € ;

-      Budget général 2012 : 20 452 079 € pour le fonctionnement ;

                                           : 11 121 285 € pour les investissements.

Dont un supplément d’investissement prévu pour l’opération Case Poclain avec 2 200 000 € pour le foncier et 1 500 000 € pour les travaux.

Les différents taux d’imposition dépendant de la commune resteront inchangés en 2012.

 

La ligne actuelle du bus Cyprès sera testée pendant un an par la municipalité. Une deuxième ligne est-ouest pourrait voir le jour par la suite.

 

L’ouverture du nouveau cinéma est prévue vers fin 2013.

 

Grenelle de l’environnement : Obligation de mettre en place une redevance incitative pour l’enlèvement des ordures ménagères au plus tard en 2015.

 

Philippe Marat                                    Tadeusz Lewandowski

Secrétaire de l’association,                   Secrétaire-Adjoint de l’association

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités