Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:18

 

 

Des membres des associations « Crépy environnement et qualité de la vie » et « Valois environnement » ont été reçus le lundi 29 avril 2013 par Monsieur LEROY, Directeur de l’installation de stockage de déchets non dangereux de Crépy en Valois (ISDND de classe 2).

 

Un panorama de l’activité du centre d’enfouissement des déchets (CET) nous a été présenté :

-      Capacité annuelle de 120 000 tonnes dont 10% de déchets ménagers, le reste du tonnage se répartit entre des déchets industriels banals (D.I.B.) et rebus du bâtiment.

La majorité des déchets ménagers de la région sont transportés vers l’incinérateur de Villers St Paul  au frais des contribuables de la communauté des communes du pays de Valois ;

-      7 employés y travaillent ;

-      Un composteur de déchets et un chargeur à chenilles sont les deux engins de chantier nécessaires pour l’enfouissement des déchets ;

-      Une moyenne de 30 à 40 camions par jour. Le contrôle  du contenu se fait à l’entrée par la vérification des documents administratifs produits par le conducteur et visuellement lors du déchargement. La société compte également sur l’honnêteté des clients.

-      Un bio-générateur brûle le méthane dégagé par les déchets alimentaires ou verts et produit de l’électricité revendu à EDF.

La récupération du biogaz est assurée. Des puits installés tous les 30 mètres de diamètre aspirent le gaz véhiculé dans de nombreux tuyaux qui parcourent l’ensemble du site. Aucun risque de fuite puisque le circuit de récupération fonctionne en dépression et alimente la torchère et le moteur de production électrique. Ce gaz est injecté  dans le groupe électrogène composé d’un moteur de 1800 chevaux  et de 16 cylindres. Ce système peut brûler jusqu’à 750m3 de gaz par heure et produire 1250kw/h d’électricité 24 h sur 24. En cas d’arrêt inopiné du groupe électrogène, la torchère d’une capacité de 1000m3/heure entre automatiquement en fonction puisque la société a obligation d’éliminer le gaz extrait de la décomposition des déchets ménagers.  Un projet de chauffage de la piscine est en cours d’étude. A voir.

 

 

 

Crépy en Valois - CET mai 2013 (5)

 

 

 

 

 

Les spécifications techniques du site nous ont été résumées :

Le fond du casier est composé du bas vers le haut :

-      D’un géotextile de renforcement visant à assurer la parfaite stabilité dans le temps de l’ensemble ;

-      D’une couche d’1 mètre d’argiles venue de Vauciennes et de la région de Seine et Marne. Ces argiles ont été remaniées et compactées de façon à obtenir une très forte imperméabilité. Cette couche est renforcée par un géotextile bentonitique : la bentonite est une argile très fine et gonflante, parfaitement imperméable. Une goutte d’eau mettrait 30 ans pour traverser cette épaisseur ;

-      D’une géomembrane en polyéthylène haute densité ;

-      D’un géocomposite de protection et drainage.

 

Un point bas est aménagé en fond du casier et équipé d’un puits de pompage des lixiviats.

Les lixiviats (eaux de pluie ayant percolé au travers des déchets) sont collectés en fond de casier, pompés et traités sur la station communale exploitée par la SAUR.

Les eaux pluviales provenant des zones réaménagées sont collectées par des fossés périphériques et dirigées vers 3 bassins tampons et de décantation. Les eaux sont analysées par une société indépendante.

Si elles ne sont pas polluées, elles sont rejetées dans le milieu naturel. Si tel n’est pas le cas, elles sont traitées  avec les lixiviats récupérés et traités au niveau de la station d’épuration par la SAUR. Les lixiviats sont analysés trimestriellement par une société indépendante et certifiée. La qualité des eaux souterraines, actuellement conforme, sauf  en aval  immédiat de l’ancienne zone dépourvue  de membrane imperméable, est contrôlée semestriellement par 6 piézomètres.

La DREAL vérifie annuellement l’activité de la société.

Il est fortement question que les lixiviats soient traités dans des stations industrielles spécifiques (Villers St Paul par exemple).

 

Le comblement  du site est prévu en 2020. Après la fermeture de ce centre de stockage de déchets, un contrôle minimum de 30 années est nécessaire, mais une extension de la durée d’activité est toujours possible.

 

L’ISDND de Crépy en Valois reçoit les D.IB. et les rebus du bâtiment de la région  mais un projet d’enfouissement technique de déchets de même type  doit être installé au cœur du bois du roi (à 5 km), avec pour conséquence la destruction d’un site forestier remarquable pour sa biodiversité.

 

L’emprise foncière cumulée de la carrière d’extraction de sable et de l’ISDND de Crépy en Valois est actuellement de 95 hectares.

 

Crepy - CET mai 2013

                                              Vue panoramique du site mai 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités