google-site-verification: google66711e65982fe566.html
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 18:58

.

Après la célébration d’une victoire électorale, la nouvelle équipe municipale se frotte rapidement aux dures réalités de la gestion de la commune.

.

Quelle angoisse pour le maire d’une ville de voir chaque année la disparition des magasins du centre-ville. Les locaux vacants se succèdent, les rues se vident, la ville se meure.

Le phénomène ne date pas d’aujourd’hui mais il s’accélère depuis quelques années dans les petites villes de province, seules les grandes métropoles résistent.

.

Les élus, face au défi de la désindustrialisation, essayent de remplacer l’emploi industriel perdu par de l’activité tertiaire.

Ainsi dans la périphérie des villes fleurissent une multitude de centres commerciaux, souvent dévoreurs d’espaces verts ou de terres cultivables.

Le diagnostic et le remède, reflètent une vision à court terme, mortelle pour les commerces du centre-ville.

C’est un triptyque infernal : Multiplication des centres commerciaux en France – Crise – Baisse de la consommation.

.

Les maires ne peuvent pas théoriquement refuser un permis de construire pour l’ouverture d’un centre commercial mais ils doivent longuement réfléchir avant la modification d’un plan local d’urbanisme favorisant à terme l’implantation d’un centre commercial surdimensionné.

La concurrence est nécessaire mais ne doit pas être déséquilibrée. La difficulté est de trouver un mix entre centre commercial en périphérie et centre-ville viable.

.

Si le mal est fait, il faut regarder du côté du centre-ville et agir :

  • L’association des maires de France a publié récemment un guide du commerce de centre-ville ;
  • Des villes de province ont rénové des façades d’immeubles ;
  • Des communes ont préempté des locaux commerciaux vacants dans le but d’offrir des loyers modérés ;
  • D’autres municipalités ont instauré la gratuité du stationnement tout en créant des parkings et mis en place des lignes d’autobus ;
  • Un nouvel outil vient d’être lancé, nommé Icode. Une base de données pour les élus, les CCI et les préfectures. C’est un moyen facile pour visualiser le maillage d’un territoire (type et taille des commerces, densité de la population proche). Elément précieux pour se prononcer sur l’ouverture de grands commerces ;
  • A plus long terme des contrats de revitalisation commerciale et artisanale d’une durée de 5 ans sur certaines zones en difficultés seront programmés pour les élus ;
  • Pour ce qui concerne les marchés en perdition, certaines villes ont instauré les emplacements gratuits pour les commerçants ambulants avec un certain succès (pourquoi pas Crépy en Valois ?).

.

Ce n’est pas suffisant et cela coûte cher. Il existe également le Fisac (Le fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce), créé en 1989. Il a pour but de préserver et développer un tissu de très petites entreprises de proximité. Toutefois ce fonds n’a pas démontré son efficacité.

.

1.- Les opérations éligibles à ce fonds :

· les dépenses d'investissement relatives à la modernisation et à la sécurisation des entreprises et des locaux d'activité lorsque le bénéficiaire est, soit la collectivité territoriale propriétaire, soit l'exploitant ;

· l'acquisition par une collectivité publique, de locaux d'activité (hors fonds commerciaux), ces derniers devant être loués pendant au moins 10 ans ;

· l'aménagement des abords immédiats du commerce concerné, notamment pour en faciliter l'accès. Dans ce cas, le projet est porté par une collectivité publique ;

· les dépenses d'investissement visant à favoriser l'accessibilité des entreprises et des locaux d'activité aux personnes handicapées et aux personnes à mobilité réduite.

.

2.- Les modalités d’intervention :

Le FISAC subventionne une part des dépenses du projet. Les taux d'intervention diffèrent en fonction des types de dépenses. Que la maîtrise d'ouvrage soit privée ou publique, le taux maximum d'intervention est de 40 % pour les dépenses d'investissement portant sur la sécurisation des entreprises et des locaux d'activité et pour celles visant à faciliter l'accessibilité aux personnes handicapées et aux personnes à mobilité réduite. Pour les autres dépenses d'investissement matériel, que la maîtrise d'ouvrage soit privée ou publique, le taux d'intervention est au maximum de 30 %.

.

Le fonctionnement actuel de ce fonds laisse à désirer. Trop de saupoudrage, manque de réactivité, un certain clientélisme. Avec un nouveau décret, le système du guichet sera remplacé par un appel au projet.

Une nouvelle loi sur l’artisanat, le commerce et les TPE devrait freiner l’augmentation irraisonnée des baux commerciaux, surtout après travaux.

.

3.-Les handicaps de Crépy en Valois :

  • Des surfaces commerciales trop petites et souvent des vitrines vieillottes ;
  • Une tertiairisation des commerces. Il est préférable de voir une façade rénovée par une banque, une agence immobilière ou un opticien mais cela ne fait pas venir le chaland ;
  • Des immeubles dégradés, laissés à l’abandon par des propriétaires qui ne veulent plus louer ;
  • L’investissement initial trop important pour l’ouverture ou la reprise d’un magasin (bail, droit au bail, fonds de commerce, travaux) ;
  • Un nomadisme consumériste des habitants de la ville et de la région ;
  • Une frilosité des banques pour le financement des TPE (Malheureusement un peu partout en France) ;
  • Des marchés du mercredi et du dimanche en déshérence, limitant d’autant la fréquentation des magasins de la ville par les habitants.

.

Tous ces points énumérés constituent un frein à l’activité du centre-ville.

.

C’est un tableau noir (Plus de 20 commerces fermés ou en vente actuellement). Les réponses ? :

  • Poser un diagnostic et entreprendre rapidement une thérapie ;
  • Donner l’envie aux clients de faire leurs achats à Crépy en Valois.

Chacun doit faire un effort : les commerçants, les habitants de notre ville. Tout un programme.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois
Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois

Une sélection de commerces fermés ou en vente dans le centre-ville de Crépy en Valois

Partager cet article

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Qualité de vie
commenter cet article

commentaires

Rodriguez 02/05/2016 14:33

Bonjour,
Je pense qu'il serait bon de faire comme à NOYON et de mettre le système "Ma Boutique à l'essai " en place, car ça fonctionne très bien dans une ville comme NOYON, alors pourquoi pas nous ?
Les gens aujourd'hui ont peur d'investir au vue de la conjoncture actuelle et de la réputation de CREPY en ville dortoir.
Un essai et HOP ! tout le monde est rassuré.
Moi la première qui est un projet de création d'entreprise sur Crépy mais l'investissement est lourd et pas sûr que tout le monde joue le jeu.
ALORS ??? Qu'est-ce qu'on attend à la mairie ???

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités