Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 10:32

.

La commission de suivi du site s’est déroulée le mercredi 07 juin 2017 de 10h00 à 12h00.

Etaient présents :

  • 3 employés de Suez dont le directeur du centre ;
  • Le sous-préfet de Senlis ;
  • Le maire de Levignen ;
  • Un maire-adjoint de Crépy en Valois ;
  • La DREAL ;
  • L’Agence Régionale de Santé ;
  • Le R.O.S.O. ;
  • L’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

1.Panorama du site

La superficie de l’installation de stockage est actuellement de 40 ha avec une capacité résiduelle de 852 260 m3.

Le casier 3C est exploité avec un nouveau quai de déchargement. Les puits de récupération du biogaz parsèment les différents casiers.

Le casier 0, le plus ancien, sans membrane étanche, est dégazé pour alimenter le biomoteur.

Depuis 2013, la décroissance du tonnage des déchets est une réalité avec moins de DIB, conséquence d’une désindustrialisation de notre département et la montée en puissance du tri des déchets.

.

2.Les évènements marquants de 2016

Le piézomètre 5, en contrebas du premier casier non protégé, indiquaient des valeurs élevées en arsenic, ammonium en fer, au-dessus des normes autorisées.

2 plaintes ont été enregistrées notamment pour l’élagage des arbres près du site. Aucune plainte concernant les mauvaises odeurs.

1 accident de travail à la suite d’une chute.

Un départ de feu a été signalé le 19.09.2016 à la suite de la réception accidentelle de chaux vive provenant de l’entreprise Saint Gobain. Cet incendie a été rapidement maitrisé sans dommage pour la géomembrane indispensable à l’étanchéité du casier.

Poursuite de la lutte contre les plantes invasives.

Des ruches propriété d’un apiculteur local sont implantées sur le centre d’enfouissement et le miel est toujours récolté.

 

 

En novembre 2016, Suez a lancé un programme de reformatage des ISDND de l’Oise rattachés maintenant à la région les Hauts de France avec la perspective d’approcher les 120 000 tonnes annuelles de stockage.

Fin 2016 le CODERST a donné un avis favorable à la réception de déchets dans un rayon de 50 km autour du site.

.

3.Constats et recommandations de la DREAL

A la suite d’une visite le 27.10.2016, la DREAL demande un meilleur contrôle des déchets à l’arrivée.

La surface d’exploitation ne doit pas dépassée 3000 M2, actuellement elle est de 2900 M2.

Pour l’implantation du piézomètre 6, l’avis du géologue n’a pas été transmis.

Le contrôle mensuel de la qualité du biogaz est en voie de mise en place.

.

4.Perspectives 2017

L’ancien biomoteur sera remplacé par un moteur plus puissant avec un meilleur rendement et la production d’électricité et de chaleur (cogénération).

La chaleur produite évaporera les eaux osmosées. Pour l’instant il n’y a aucun contrat de chauffage d’établissements publics.

Un dossier de prolongation de la durée de fonctionnement du site d’une durée de 6 ans à partir de 2018, est en préparation.

Des moutons d’Ouessant seront installés.

.

5.Conclusion

L’association regrette que les déchets ménagers soient transportés à Villers Saint Paul avec une augmentation conséquente de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères pour les habitants du pays de Valois.

Il serait également intéressant de contrôler la qualité du miel récolté par les abeilles sur le site.

Nous vous invitons à lire le rapport d’activité 2016 de l’ISDND de Crépy en Valois récemment publié sur notre blog, en cliquant sur le lien suivant :

http://crepy.environnement.over-blog.fr/2017/05/communaute-de-communes-du-pays-de-valois-compte-rendu-d-activite-de-l-installation-de-stockage-de-dechets-non-dangereux-de-crepy-en-valois.

.

Ci-dessous les travaux de construction du nouveau biomoteur.

.

6.2ème tour des élections législatives 2017

Pour connaitre rapidement les résultats du 2ème tour des élections législatives 2017 dans le département de l’Oise, cliquez sur le lien :

http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/oise_60/

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

 

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

 

ISDND de Crépy en Valois-Les travaux de construction du nouveau biomoteur

ISDND de Crépy en Valois-Les travaux de construction du nouveau biomoteur

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 12:15

.

L’association Crépy environnement et qualité de la vie met en ligne sur son blog le résumé d’un article de l’ADU sur le CDG Express.

Avec la création du CDG Express, notre association a déjà fait part sur son blog en mars 2017 de ses inquiétudes pour la régularité de la ligne PARIS-LAON (Ligne K).

Comme vous pouvez le remarquer sur le croquis ci-dessous, les habitants du pays de Valois et donc ceux de Crépy en Valois risquent de subir les conséquences de la surcharge sur une partie de la ligne K en région parisienne.

Il est certain qu’une liaison ferroviaire de qualité entre l’aéroport de ROISSY est la capitale est nécessaire mais pas au détriment du transport des passagers de la Picardie

.

1.Etaient représentés :

La communauté de communes de Retz, la ville de Villers-Cotterets, le Département de l’Aisne, La ville de Soissons, la Communauté d’agglomération du Soissonnais.

La communauté de communes du pays de Valois, la mairie de Nanteuil le Haudoin, la mairie du Plessis Belleville.

L’ADU-FNAUT, l’association non au CDG Express.

La SNCF.

.

2.Les thèmes de la réunion

Les débats ont principalement porté sur la création de la ligne CDG Express reliant l’aéroport de ROISSY à la gare de l’Est à Paris. Cette ligne ferroviaire empruntera le sillon Paris-Laon (ligne K) en région parisienne avec pour conséquence une surcharge de la ligne K.

Une solution alternative à ce projet, le barreau de Creil, a été citée mais rien d’autre de concret sauf la nécessité de garantir la pérennité de la ligne Paris-Laon.

.

Vous pouvez lire des informations complémentaires en cliquant sur le lien :

http://adu.paris-laon.over-blog.com/

.

3. Elections législatives 2ème tour 5ème circonscription de l’Oise

Emmanuelle Bour

En marche !

Ballottage29,99 %10 218 votes

Pierre Vatin

Les Républicains

Ballottage19,93 %6 792 votes

.

Cliquez sur :

http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/oise_60/

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

 

Le futur tracé du CDG Express

Le futur tracé du CDG Express

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Qualité de vie
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 12:02

..

1.Le but de l’AMAP du Valois :

- Encourager une agriculture durable, socialement équitable et écologiquement saine pour préserver la santé et la qualité de vie des consommateurs ;

- Soutenir les agriculteurs de proximité désirant s’engager dans une production respectueuse de l’environnement ;

- Mettre en relation les adhérents et les producteurs ;

- L’association intervient dans l’organisation des relations entre les partenaires et la distribution des produits dans le cadre d’une gestion désintéressée ;

- Elle ne participe pas à l’achat et à la vente des denrées ;

- Recréer un lien social entre le monde urbain et le monde rural en mettant en place notamment des ateliers de jardinage sur la ferme.

.

L’association adhère à la fédération des associations pour le maintien de l’agriculture paysanne de Picardie (FAMAPP), qui a un rôle d’animation et de conseil.

.

Le siège social de l’AMAP du VALOIS est situé au 35 rue Sallez à GILOCOURT 60129

.

Pour plus de renseignements vous pouvez aller sur le site :

www.amapenvalois.fr/

.

2. l’Association Crépy environnement et qualité de la vie encourage ce genre d’initiative pour une agriculture locale raisonnable qui préserve l’environnement, la santé et la qualité de vie des habitants de la communauté de communes du pays de Valois.

Par exemple l’achat d’œufs de poules élevées en plein air et de lait dans un emballage bleu avec l’inscription : « Qui est le patron »

.

Notre association milite donc pour une agriculture locale et saine à des prix abordables dans notre région. Elle déplore la pression foncière actuelle sur les terres agricoles et les espaces verts. Nous avons près de chez nous un exemple déplorable avec le bois du roi mis en danger par le projet d’installation d’une décharge industrielle

Carte de la communauté de communes du pays de Val:ois

Carte de la communauté de communes du pays de Val:ois

.

3.1er tour des élections législatives 2017

Les résultats du 1er tour des élections législatives concernant la 5ème circonscription de l’Oise, englobant le pays de Valois et ceux de tous le département, se trouveront sur le site : http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/oise_60/ dès le dimanche 11 juin 2017 après la fermeture des derniers bureaux de vote.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Carte législative du dépafrtement de ;'Oise

Carte législative du dépafrtement de ;'Oise

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 10:07

.

Cette association invite les adhérents, les sympathisants et ceux qui ont contribué à l’enquête publique de participer à l’assemblée générale qui se tiendra le vendredi 16 juin 2017 à la maison du parc au château de la Borne Blanche à Orry la Ville 60550.

.

Cette association défend la pérennité du PNR Oise-Pays de France et lutte contre la pression foncière exercée par certains élus et de nombreux promoteurs pour s’approprier des terres cultivables, des espaces boisés et zones humides dans le but de transformer le sud de l’Oise en banlieue parisienne et faire disparaître ce qui fait la qualité de vie de notre département.

.

L’association Crépy environnement et qualité de la vie a participé à l’enquête publique et milite pour un Parc Naturel Régional cohérent pour qu’il soit un rempart contre la folie humaine, contre les opérations immobilières inutiles (centres commerciaux trop nombreux par exemple) et le bétonnage inconsidéré de nos campagnes.

Notre association considère qu’il est possible de créer un secteur économique réel et innovant tout en préservant l’environnement, ce qui est le but du PNR Oise-Pays de France.

.

Veuillez trouver ci-dessous l’invitation et vous pouvez découvrir le site officiel du Parc en cliquant sur le lien suivant :

www.parc-oise-paysdefrance.fr/

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

.

.

.

Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts

Association régie par la loi du 1er juillet 1901

 

.

Aux adhérents actuels et futurs,

A nos sympathisants,

A ceux qui ont contribué à l’enquête publique pour le renouvellement de la charte du PNR,

.

Vous êtes cordialement invités à participer à l’assemblée générale de notre association qui se tiendra à la

Maison du Parc, Château de la Borne Blanche à 60560 Orry la Ville

.

 

Le VENDREDI 16 juin 2017 à 20H00

.

Lors de cette soirée, nous pourrons échanger ensemble sur les enjeux et les dangers d’un Parc Oise Pays de France qui serait amputé de communes récalcitrantes à adhérer.

.

Avec son président, M. Patrice Marchand et Mme Capron, sa directrice, nous parlerons des résultats de l’enquête publique.

.

Il apparaît à ce jour que trop de communes encore refusent de rejoindre le parc.

.

Les communes suivantes se sont dites défavorables lors de l’enquête publique: Chamant, Verberie, Saint Vaast de Longmont, Saintines, Béthisy St Pierre, Néry, Rosières, Eve.

Si les populations, dans leur très grande majorité, sont en faveur de l’adhésion de leur ville et leur village au parc, certains de leurs maires et conseillers municipaux prétendent y voir un frein au développement de leur commune et une atteinte à leurs prérogatives.

Le risque est là : un mitage du parc et la perte d’une cohérence territoriale devant la pression de la région parisienne.

Dans les mois qui viennent et probablement d’ici la fin de l’année après l’approbation des régions Haut de France et Ile de France, les conseils municipaux des communes concernées par le parc auront à se prononcer sur le projet de charte.

Pour la préservation de notre territoire, nous devrons impérativement nous rassembler et mobiliser nos concitoyens pour convaincre les élus qui restent sur la défensive ou, pire, sont hostiles au PNR.

.

Parlons-en !

Venez nous faire partager votre ressenti de la commune où vous habitez.

Venez nombreux le vendredi 16 juin.

.

Cordialement,

Le Conseil d’Administration AP3F

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

.

Carte du Parc Naturel Régional Oise-Pays de France

Carte du Parc Naturel Régional Oise-Pays de France

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 09:41

..

1.Le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie organise une sortie nature découverte, le dimanche 11 juin 2017 sur le coteau de Baybelle/Rocquemont près de Crépy en Valois

Venez découvrir ce site naturel en compagnie de Thierry, Conservateur bénévole qui ne manquera pas de vous faire découvrir l’incroyable diversité d’espèces vivant sur ce larris. Dépaysement garanti !

.

Prévoir des chaussures de marche et jumelles.

Organisée avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), Picardie Nature et la Communauté de communes du pays cde Valois.

.

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter :

.

Clémence LAMBERT

Chargée de mission vie associative

Conservatoire d’espaces naturels de Picardie

1 place Ginkgo-Village Oasis

80044 AMIENS Cedex 1

Tel : 03.22.89.84.29/06.07.30.41.61

http://conservatoirepicardie.org/

.

Un oiseau chassant une proie

Un oiseau chassant une proie

.

2.Le Centre Social Rural de Nanteuil Le Haudoin

Le mouv'jeunes du CSPV organise un week-end récréatif pour les jeunes de 11 à 17 ans à Ver sur Launette.

Le Centre Social Rural met à disposition le transport en mini bus pour aller chercher les jeunes dans leur commune et pour les ramener le dimanche soir après 17h00.

Pour plus d'informations n'hésitez pas à contacter le Centre Social Rural au 03.44.88.37.90 ou au 07.69.31.86.26.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

Communauté de communes du pays de Valois : SORTIE NATURE : A l'assaut du coteau de Baybelle / Rocquemont près de Crépy en Valois
Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 19:25

.

Un Français produit en moyenne 536 kilos de déchets par an. Seule une faible partie de ces déchets est triée, recyclée ou valorisée. Le reste est incinéré ou enfoui dans des Installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND). En France, environ 40 % des déchets sont ainsi traités. Cette proportion atteint 95 % dans certains pays en voie de développement. En l’absence d’oxygène, les déchets enfouis se décomposent et fermentent, produisant un biogaz riche en méthane, mais également composé de dioxyde de carbone, d’azote, d’oxygène et d’impuretés qui rendent son exploitation très difficile. Le biogaz, lorsqu’il n’est pas capté, contribue fortement au réchauffement climatique, car le méthane est un puissant gaz à effet de serre. Le stockage des déchets est responsable d’environ 5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. En France et dans la plupart des pays développés, les gestionnaires d’ISDND sont tenus de capter le biogaz des déchets ménagers pour prévenir son émission dans l’atmosphère. Il est généralement brûlé en torchère. Quelque 10millions de mètres cubes de biogaz partent ainsi en fumée chaque heure dans le monde. C’est cette ressource inexploitée que Waga Energy s’emploie à valoriser.

.

Fruit de dix années de développement, la WAGABOX® est une technologie de rupture pour la valorisation du biogaz des déchets ménagers: c’est la première unité industrielle capable d’extraire le biométhane de ce mélange gazeux complexe, saturé de dioxyde de carbone, d’azote, d’oxygène et d’impuretés. Le traitement s’effectue en deux étapes: le biogaz émis par les déchets est d’abord filtré par des membranes pour extraire le dioxyde de carbone et les impuretés. Il est ensuite refroidi à température cryogénique pour séparer le méthane de l’azote et de l’oxygène. Analyse de la production en continu La qualité du biométhane produit par la WAGABOX® 1 est analysée en continu par un dispositif mis en place par GRDF au niveau du poste d’injection. Toutes les deux minutes, des échantillons de gaz sont prélevés et soumis à une analyse par chromatographie (séparation des molécules). Si le résultat de l’analyse devait se révéler non conforme avec l’attendu, l’injection de gaz serait automatiquement stoppée.

La WAGABOX® valorise 90 % de l’énergie contenu dans le biogaz — soit trois fois plus que les solutions consistant à le brûler pour alimenter une turbine et produire de l’électricité. Elle peut produire jusqu’à 25 GWh à partir des déchets d’une agglomération de 100 000 habitants.

.

Mise en service le 14 février 2017 sur le site Coved de Saint-Florentin (Yonne), la WAGABOX® 1 est la première unité d’épuration dédiée au traitement du biogaz des déchets ménagers. Conçue, construite et exploitée par Waga Energy, elle produit du biométhane pur, injecté directement dans le réseau de gaz naturel qui alimente les particuliers. Le gisement de biogaz du site Coved permet à la WAGABOX® 1 de délivrer 20 GWh d’énergie par an, et d’alimenter ainsi environ 3 000 foyers ou une centaine de bus. La WAGABOX® 1 est née d’un accord signé entre Waga Energy et Coved le 18décembre 2015. Son développement et sa construction ont été financés intégralement par Waga Energy, grâce à une levée de fonds de 1,8 million d’euros auprès de trois actionnaires (Air Liquide Venture Capital, Starquest Capital et Ovive) et un financement de 2,3 millions d’euros du Programme d’Investissements d’avenir opéré par l’Ademe. GRDF a contribué au projet en construisant 1 900 mètres de canalisation pour raccorder l’unité à son réseau et en installant un poste d’injection sur le site.

« Coved est un groupe très engagé dans la transition énergétique, et nous avons été tout de suite séduits par le potentiel de cette technologie, qui marque une nouvelle étape dans la valorisation du biogaz des déchets ménagers. Le projet s’est déroulé dans d’excellentes conditions grâce à l’enthousiasme de l’ensemble des parties prenantes : il s’est écoulé moins de dix-huit mois entre nos premiers contacts et la mise en service de la WAGABOX® 1sur notre site de Saint-Florentin, ce qui est vraiment un exploit », déclare Philippe de Villeuneuve, directeur de la performance de Coved. Les différents éléments de la WAGABOX® 1 ont été construits dans la région de Grenoble, puis transportés sur le site Coved de Saint-Florentin pour être assemblés. L’unité a démarré en janvier 2017 pour une série de tests. Les résultats se sont révélés parfaitement conformes aux prévisions en termes de rendement et de qualité du biométhane produit. L’autorisation d’injecter dans le réseau GRDF a été obtenue en février 2017. La mise en service de cette unité de traitement unique au monde ouvre la voie à l’exploitation d’une nouvelle ressource énergétique propre, locale et renouvelable : le biogaz généré par l’enfouissement des déchets ménagers. En captant et en valorisant les gaz à effet de serre qu’il contient, la WAGABOX® 1 participe en outre à la lutte contre le réchauffement climatique. Waga Energy a obtenu pour cette innovation le Grand Prix pour la Lutte contre le changement climatique décerné par l’Ademe et le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, dans le cadre des Prix Entreprises & Environnement 2016.

La wabox

La wabox

.

La mise en service d’une WAGABOX® s’effectue dans le cadre d’un contrat tripartite associant Waga Energy, un gestionnaire de déchets et un énergéticien. Waga Energy achète le biogaz au premier et revend le biométhane au second, à un prix comparable, à terme, à celui du gaz naturel d’origine fossile. Waga Energy finance la construction, l’installation, l’exploitation et la maintenance de la WAGABOX®, qui demeure sa propriété. La mise en service d’une unité représente un investissement de l’ordre de 3 millions d’euros pour Waga Energy. Ce modèle économique garantit un fonctionnement optimal de la WAGABOX® et permet un juste partage de la valeur créée avec les différents partenaires engagés dans le projet. Une deuxième WAGABOX® est en cours d’installation dans le département de l’Oise et une troisième entrera en construction à Grenoble en mai 2017. Une dizaine d’autres unités suivront en France mais aussi en Grandre-Bretagne et aux États-Unis. Waga Energy prévoit d’installer une centaine de WAGABOX® dans le monde d’ici 2025.

.

Le développement du biométhane en France est une priorité pour GRDF. C’est le moyen de démontrer que le gaz peut également être une énergie renouvelable. La loi de transition énergétique pour la croissance verte a fixé un objectif de 10%de biométhane dans le réseau de distribution de gaz à l’horizon 2030. La transition énergétique passe par l’exploitation de toutes les ressources à notre disposition et la mise en place d’un mix énergétique équilibré et adapté selon les territoires et les utilisations : décentraliser la production et piloter les réseaux énergétiques afin d’optimiser les consommations. La solution ne sera pas apportée par une seule énergie, mais par leur complémentarité. Le gaz a un rôle crucial à jouer, car il est un complément efficace aux énergies renouvelables (EnR). Le biogaz est un gaz 100% renouvelable produit localement à partir de la fermentation de déchets agricoles, ménagers ou issus de l’industrie agroalimentaire, mais aussi des boues de stations d’épuration ou du captage en site de stockage. Après épuration, il atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel et peut donc être injecté dans les réseaux de distribution pour couvrir les besoins des usagers en chauffage, cuisson, eau chaude sanitaire ou carburant. On le désigne alors sous le nom de biométhane. Le biométhane est au cœur de l’économie circulaire et de la mobilité durable. Il agit positivement sur le risque climatique global et contribue à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement : 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie, avec notamment 10 % de biométhane dans les réseaux de gaz en 2030.

.

La 2ème WAGABOX sera installée sur le site de l’ISDND de ST MAXIMIN dans le département de l’Oise. L’inauguration est prévue fin juin 2017.

L’ISDND de Crépy en Valois n’a pas été sélectionné et le biogaz continuera à être transformé en énergie électrique ou simplement brûlé par une torchère.

.

Ci-dessous le processus de la processus de la Wagabox.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

Le processus de la WAGABOX

Le processus de la WAGABOX

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 13:22

...

1.Présentation de la voie verte

Les travaux d’aménagement de la voie verte, d’une longueur de 21 km entre Ormoy Villers et Mareuil sur Ourcq sont pratiquement terminés. Ils sont financés en partie par le Département et par la Communauté de Communes du Pays de Valois (CCPV) pour plus de 3 millions d’euros.

Toutefois cette coulée verte a été amputée de 3 km correspondant au délaissé ferroviaire situé sur la commune d’Ormoy Villers.

La SNCF a toujours l’espoir de faire rouler des trains chargés de déchets ménagers ou industriels pour alimenter la décharge prévue à l’intérieur du bois du roi. Malgré le blocage de ce funeste dossier par la justice, la société « Bois du roi paysagé », maître d’œuvre de ce projet assassin, a effectué une OPA sur cette voie ferroviaire inexploitée.

.

2.La date d’ouverture

Notre association a contacté la communauté de commune du pays de Valois mais le service de la communication reste muet sur la date d’ouverture.

Normalement la voie sera inaugurée cette année mais déjà de nombreux habitants de notre région, près de la ville de Bey par exemple, s’en sont accaparés comme vous pouvez le voir sur les photos.

La carte ci-dessous indique également qu’un des points de départ de la voie verte, non prévu à l’endroit initial puisque la SNCF est toujours propriétaire du délaissé ferroviaire et ne veut pas le vendre à la CCPV, se situe sur le territoire d’Ormoy-Villers, proche de Crépy en Valois, face à l’entreprise Bouchard, par un chemin d’accès agricole jusqu’au chemin rural n° 23, véritable point de départ de la balade à pied, à vélo ou à cheval ou tout autre moyen de locomotion douce.

Le terminus se trouve à Mareuil sur Ourcq, 21 km plus loin. Bonne balade !

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz
La voie verte près de Betz

La voie verte près de Betz

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 09:51

..

Le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie organise une sortie nature découverte, le dimanche 4 juin sur le coteau du Châtel à Feigneux.

En compagnie de Franck notre animateur nature et Jean-Louis, Conservateur bénévole, venez découvrir ce site naturel exceptionnel et en savoir plus sur le programme « Nature en Automne »…

.

Pour tous renseignements complémentaire vous pouvez vous adresser à :

.

 

Clémence LAMBERT

Chargée de mission vie associative

Conservatoire d’espaces naturels de Picardie

1 place Ginkgo-Village Oasis

80044 AMIENS Cedex 1

Tel : 03.22.89.84.29/06.07.30.41.61

http://conservatoirepicardie.org/

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

Un hérisson en balade

Un hérisson en balade

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 12:10

....

 

Cette fête, pour parler d’environnement, a eu lieu pour la première fois dans le parc de Géresmes à l’initiative de la municipalité de Crépy en Valois le samedi 14 mai 2017.

.

Répartis dans ce parc de 24 ha, chaque personne pouvait découvrir une trentaine de stands représentant des associations diverses de protection de l’environnement, des producteurs biologiques, des producteurs de miel, des auteurs de maisons d’édition, etc…

.

Plusieurs ateliers se sont déroulés de 10h à 19 h pour permettre à tous d’en savoir plus sur les plantes sauvages, les insectes comme les papillons, et plus généralement être sensibilisés à la qualité de notre environnement.

.

Quant au Refuge » c’était l’endroit où se sont déroulées des causeries avec une thématique par heure.

 

Cette fête ouverte de 10h à 19h a attiré de nombreuses familles qui ont pu également profiter de promenades à cheval ou à poney dans le parc et de la restauration sur place.

 

Cette Manifestation représente tout à fait ce que notre association défend.

.

Ci-dessous quelques images sur la manifestation

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Communauté de communes du pays de Valois : Fête de l’environnement au parc de Géresmes de Crépy en Valois
Communauté de communes du pays de Valois : Fête de l’environnement au parc de Géresmes de Crépy en Valois
Communauté de communes du pays de Valois : Fête de l’environnement au parc de Géresmes de Crépy en Valois
Communauté de communes du pays de Valois : Fête de l’environnement au parc de Géresmes de Crépy en Valois
Communauté de communes du pays de Valois : Fête de l’environnement au parc de Géresmes de Crépy en Valois
Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 12:08

..

1.PRESENTATION DE L’ISDND

L’Arrêté Préfectoral actuellement en vigueur est l’Arrêté du 30 janvier 2008 :

- Ouverture du site en 1978 (casier 0) – Extension autorisée en 1995 (casiers 1 et 2) - Capacité annuelle maximale : 120 000 tonnes - Volume total de stockage (extension) : 2 250 000 m3 - Emprise totale du site : 20,8 ha hors voie d’accès - Durée d’exploitation : 24 ans à compter du 21 juin 1995 - Plan de réaménagement final associé à cet Arrêté Préfectoral.

Le 21 décembre 2010, la société SITA IdF (K2O) a été autorisée par arrêté préfectoral à :

- Réaménagement final des casiers 1 et 2 - Aménagement d’un casier 3 conforme aux dernières évolutions réglementaires (Arrêté Ministériel du 9 septembre 1997 modifié) - Mise en place du procédé bioréacteur par recirculation des lixiviats sur les casiers 1 et 3 afin de pérenniser la valorisation électrique du biogaz - Suivi en continu de la qualité des rejets des eaux pluviales.

Les rubriques ICPE autorisées sont surtout la réception et le stockage de 120 000t/an de déchets ménagers et assimilés.

L’installation bénéficie également de l’antériorité sur les nouvelles rubriques suivantes :

  • Stockage en réservoirs manufacturés de liquides inflammables , installation n’atteignant pas le seuil de classement (stockage de fioul en citerne mobile inférieur à 10 m3 équivalent) ;
  • Stationsservice : installations, ouvertes ou non au public, où les carburants sont transférés de réservoirs de stockage fixes dans les réservoirs à carburant de véhicules à moteur », installation n’atteignant pas le seuil de 100m3.

.

Les horaires d’ouverture prévus par l’Arrêté Préfectoral sont du lundi au vendredi 06 h 30 à 16 h 30 et le samedi 6 h 30 à 11 h 30.

Les horaires depuis la réouverture du site sont - du lundi au jeudi : 6h30 à 14h45 - le vendredi : 6h30 à 13h45.

L’équipe est constituée de 6 personnes : - Un chef de centre - Un attaché d’exploitation - Un chef d’équipe - Un agent administratif - Trois conducteurs d’engins polyvalents.

Des manœuvres peuvent également intervenir en tant que de besoin dans le cadre de contrats temporaires.

Les engins présents sur le site sont : - Un compacteur à déchets BOMAG 972RB-2 - Une chargeuse CATERPILLAR 963 C - Un tracteur agricole pour l’arrosage des pistes et l’utilisation du produit anti-odeur - Une tonne à lisier - Une saleuse rotative - Un tracteur tondeuse - Un auto quai.

.

2.EXPLOITATION

L’exploitation est réalisée par alvéoles successives.

Les casiers sont séparés par des digues qui assurent l’indépendance hydraulique de chacun des casiers. Un stock de 500 m3 de matériaux inertes, distinct de celui destiné à la lutte contre l’incendie (stock de 500 m3), est en permanence assuré. Ces matériaux sont utilisés pour la couverture journalière des déchets.

Les déchets sont déchargés à partir d’un quai, puis repris jusqu'à la zone d’exploitation. Ils sont ensuite étalés et compactés en couches successives. Un recouvrement de la zone avec des matériaux inertes (terre issue des matériaux du site ou gravats) est réalisé en fin de journée afin de prévenir les odeurs et les envols.

Depuis le 27 février 2013, l’exploitation a lieu sur le casier 3B.

.

2.1 Admission de déchets

Les déchets admis sont ceux qui peuvent être déposés dans cette installation de stockage de déchets non dangereux (les déchets municipaux et les déchets non dangereux de toute autre origine).

Déchets interdits sont ceux qui ne peuvent pas être admis dans cette installation de stockage de déchets non dangereux sont :

  • Les déchets dangereux définis par l'annexe II de l'article R5418 du code de l'environnement ;
  • Les déchets d'activités de soins et assimilés à risques infectieux ;
  • Les substances chimiques non identifiées et/ou nouvelles qui proviennent d'activités de recherche et de développement ou d'enseignement et dont les effets sur l'homme et/ou sur l'environnement ne sont pas connus (par exemple : déchets de laboratoires, etc.) ;
  • Les déchets radioactifs, c'està-dire toute substance qui contient un ou plusieurs radio nucléides dont l'activité ou la concentration ne peut être négligée du point de vue de la radioprotection ;
  • Les déchets contenant plus de 50 mg/kg de PCB ;
  • Les déchets d'emballages visés par les articles R54365 à R543-72 du code de l'environnement ;
  • Les déchets qui, dans les conditions de mise en décharge, sont explosibles, corrosifs, comburants, facilement inflammables ou inflammables, conformément aux définitions de l'annexe I de l'article R5418 du code de l'environnement ;
  • Les déchets dangereux des ménages collectés séparément ;
  • Les déchets liquides (tout déchet sous forme liquide, notamment les eaux usées, à l'exclusion des boues) ou dont la siccité est inférieure à 30 % ;
  • Les pneumatiques usagés.

.

2.2 Admission préalable

Avant admission des déchets, le producteur fournit une Fiche d’Information Préalable (FIP) indiquant notamment la nature et la provenance du déchet ainsi que l’identité du producteur et du transporteur. Sur la base de cette information, le déchet est accepté ou non. Si la nature du déchet le nécessite, des analyses physico-chimiques complémentaires sont effectuées (caractérisation de base) et un Certificat d’Acceptation Préalable (CAP) est émis. Les FIP et les CAP sont conservés sur le site et renouvelés tous les ans.

.

2.3 Admission à l’entrée de l’Installation

Toute admission de déchets sur le site est strictement contrôlée.

Un premier contrôle est effectué au poste d’accueil situé immédiatement après le portail d’entrée. Il est équipé d’un pont bascule de 50 tonnes. Le passage des apports par ce poste est obligatoire.

Un contrôle de la non-radioactivité est également réalisé par l’intermédiaire d’un portique de détection fonctionnant en continu.

Au poste de contrôle, l’agent d’accueil vérifie qu’il possède :

  • La Fiche d’information Préalable (FIP) et le Certificat d’Acceptation (CAP) le cas échéant correspondant au déchet ;
  • Le protocole de déchargement signé de la société effectuant le transport où sont consignées les règles de sécurité à respecter pour le déchargement des déchets.

A chaque pesée, l’agent enregistre les données suivantes : Tonnage et nature des apports - Raison sociale et adresse de l’établissement producteur - Raison sociale et adresse du transporteur - Numéro d’immatriculation du véhicule - Date et heure d’arrivée.

En cas de non-conformité (administrative ou nature des déchets), le véhicule est refusé et ce refus est consigné sur un registre, selon une procédure réglementaire. Ce refus peut être total ou partiel.

.

2.4 Contrôle au déchargement

Un deuxième contrôle est effectué au quai de déchargement par le chauffeur du compacteur et l’agent de quai. En cas de non-conformité, les déchets sont rechargés dans le camion et retournés au producteur ou réorientés vers un centre de traitement adapté.

.

3. TONNAGES TRAITES ET ORIGINE DES DECHETS

En 2016, le tonnage de déchets réceptionné est de 39 104 tonnes et le vide de fouille disponible restant au 1er janvier 2017 est de 852 260 m3 (Déchets ménagers : 13 415 t – DIB : 25 689 t).

Des matériaux d’inertes ont également été admis sur le site pour les besoins d’exploitation.

Les tonnages reçus en 2016 sont :

  • Terres et gravats : 7 631 t ;
  • Terres polluées pour la couverture journalière : 10 948 t.

.

4. SURVEILLANCE ENVIRONNEMENTALE

Les prélèvements et les analyses sont réalisées par le laboratoire SOCOR(accrédité COFRAC et agréé par le Ministère de l’Environnement) conformément aux dispositions de l’Arrêté Préfectoral.

Le site n’est pas implanté dans un périmètre de protection de captage AEP et aucun captage ne présente de sensibilité notable.

Les ouvrages de captage AEP les plus proches sont :

  • Gondreville (situé à environ 3,6 km à l’Est). Les aquifères captés sont les Calcaires grossiers du Lutétien et les Sables du Cuisien ;
  • Lévignen (situé à environ 3,6 km au Sud). L’aquifère capté sont les Calcaires grossiers du Lutétien ;
  • Il existe également un captage industriel à RussyBemont (situé à environ 5 km au Nord-Est). Les aquifères captés sont les Calcaires grossiers du Lutétien et les Sables du Cuisien.

Les captages AEP de Gondreville et Lévignen sont tous les deux situés en amont hydraulique du site. Ils ne sont pas sous l’influence de ce dernier. Le captage de Russy-Bemont n’est pas un captage AEP collectif. Il est situé à 5 km en aval latéral très indirect du site.

.

4.1 Surveillance de la qualité des eaux de la nappe

La nappe des Calcaires Grossiers du Lutécien est suivie dorénavant par un dispositif de contrôle constitué de 6 piézomètres. Le réseau de piézomètre a été complété par un nouvel ouvrage réalisé en juin 2011.

La qualité des eaux souterraines est stable et globalement bonne à très bonne par rapport au Système Évaluation de la Qualité des eaux souterraines pour la production d’eau potable. Au niveau du piézomètre PZ5, des teneurs en arsenic, fer et amonium plus élevées que la limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine, ont été trouvé en juillet et décembre 2016. Le piézomètre 5 est situé en bordure de l’ancienne zone de stockage. La réalisation du PZ6, a permis de montrer que ces teneurs s’atténuent rapidement en périphérie du site.

.

4.2 Surveillance de la qualité des rejets d’eaux pluviales intérieures au site

Les eaux intérieures au site qui ne sont pas rentrées en contact avec les déchets sont collectées à l’aide de fossés périphériques, transitant dans un premier bassin tampon amont de 3 000 m3 avant de se rejeter dans un bassin Aval de 5 860 m3 connecté à une zone d’infiltration de 3 270 m3.

Les eaux de voirie de l’accès poids lourds depuis la RD 25 transitent avant rejet par 2 séparateurs à hydrocarbures qui sont analysés semestriellement.

Des analyses sont effectuées semestriellement par le laboratoire agréé sur les eaux stockées dans le bassin de contrôle et les rejets des débourbeurs déshuileurs sont analysés semestriellement par le laboratoire agréé.

En 2016, les eaux de ruissellement sont restées nettement sous les seuils de rejet.

L’ensemble des analyses réalisées sur le bassin des eaux de ruissellement ou les séparateurs à hydrocarbures n’a révélé aucune non-conformité.

.

5. GESTION DU BIOGAZ

5.1 Réseau de captage

Le site compte 91 puits de captage de biogaz interconnectés par un réseau relié à une torchère et une unité de valorisation électrique. Une moyenne de 345 Nm3/h de biogaz à 50% de méthane a ainsi été captée sur le site.

La société SITA BIOENERGIE réalise un suivi hebdomadaire du réseau afin d’assurer un réglage optimal.

.

5.2 Valorisation électrique et torchère

Le site dispose d’une installation de valorisation du biogaz : un moteur de puissance de 715 kWh opérationnel depuis le 19/01/2016.

Le volume de gaz valorisé du 01/01/2016 au 31/12/2016 est de 2 631 597 Nm3 à 50% de CH4 ce qui correspond à une production de 4 427 986 kWh injecté sur le réseau ErDF.

Une torchère de type GG d’une capacité maximale de 1000 Nm3/h à 50% de méthane permet de traiter le biogaz en excès ou en cas d’arrêts techniques.

Le volume de biogaz brûlé en 2016 est de 155 378 Nm3 à 50% de méthane.

Le taux de valorisation du biogaz sur le site de Crépy en Valois en 2016 est de 76.3 %.

Le relevé annuel réalisé sur la qualité du biogaz et le contrôle de la qualité du biogaz et des rejets atmosphériques de la torchère et du moteur ont été effectués le 20 mai 2016 par la Société BUREAU VERITAS.

Aucune non-conformité aux critères fixés par l’arrêté préfectoral n’a été relevée sur les rejets du moteur de valorisation et de la torchère.

.

6. GESTION DES LIXIVIATS

6.1 Collecte

La récupération des lixiviats se fait par pompage dans les puits des casiers 1 – 2 et 3 permettant d’atteindre le point bas de chacun de ces casiers. Les lixiviats sont stockés dans un bassin d’homogénéisation et dirigés vers la station d’épuration de la ville de Crépy-en-Valois.

Ce raccordement au réseau des eaux usées et le traitement en station d’épuration urbaine des lixiviats est autorisé et réglementé par une convention tripartite entre l’exploitant (la Saur), la Municipalité et K2O.

Au cours de l’année 2016, 9845 m3 de lixiviats ont été traités.

.

6.2 Bioréacteur

Les volumes recirculés sur l’année 2016 sont de 1485 m3.

Des analyses sont réalisées trimestriellement conformément aux dispositions de l’Arrêté Préfectoral. Ces analyses ont été réalisées mensuellement depuis le démarrage en bioréacteur le 1er octobre 2014

.

7. CONTRÔLES - VISITES – QUALITE ET ENVIRONNEMENT

Les déchets non-conformes sont principalement : des pneus, des bouteilles de gaz, des batteries, écrans et des pots de peinture.

Ces déchets sont refusés puis rechargés ou mis à l’écart afin d’être traités dans une filière agréée.

Sur l’année 2016, aucun déclenchement du portique radioactivité ne s’est produit.

Le site a enregistré en 2016 un accident du travail sans arrêt de l’attachée d’exploitation du site qui a fait une chute de plein pied en butant contre un tuyau de dégazage. Cet accident est sans gravité.

Un départ de feu s’est produit le 19/09/2016. Suite au vidage de deux bennes du client Saint-Gobain (Rantigny), un mélange pulvérulent contenant de la chaux vive entrée en contact avec de l'eau a provoqué plusieurs départs de feu au niveau du quai de vidage de la zone d'exploitation. Les pompiers ont été appelés et sont intervenus rapidement. L’incendie a été rapidement éteint et aucun dommage corporel ou matériel n’a été à déplorer. L’Inspection des Installations Classées a immédiatement été prévenue et l’inspecteur est intervenu sur site le lendemain.

.

7.1. Objectifs et plan d’action pour la biodiversité

Dans le cadre du partenariat scientifique, l’action concertée entre les experts du Muséum et le personnel de SUEZ R&V permet d’analyser la biodiversité existante et de bâtir un programme de gestion des sites approprié, pour en promouvoir le développement.

Les objectifs recherchés sont :

  • La préservation des habitats et des espèces d’intérêt patrimonial ;
  • La préservation et création de milieux humides temporaires et permanents ;
  • Le maintien et extension des zones à pelouse sèche calcicole ;
  • L’inscription à l’inventaire ZNIEFF.

Notre plan d’actions se structure autour des axes suivants :

  • La Préservation d’habitats d’intérêt patrimonial ;
  • Eviter la perturbation des zones humides temporaires en limite ouest et création d’habitats analogues si possible ; Pelouse sèche : fauche avec exportation ou pâturage – étudier la faisabilité de ces opérations ;
  • Préservation des espèces animales et végétales patrimoniales et autres ;
  • Entretien des espaces naturel et des zones humides en dehors des périodes de reproduction de la faune sauvage (mise à part pour les réseaux et les zones techniques) ;
  • Mise en place de ruches d’abeilles sur le site, exploitées par un apiculteur extérieur depuis le 21/07/2015.

.

8. TRAVAUX

Le bassin de stockage des lixiviats a fait l’objet d’un curage et a été contrôlé et entretenu en juin 2016. L’aérateur a été redémarré suite à la remise en eaux du bassin.

.

9.MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL – PLANS ET OBJECTIFS

Le système de management qualité-sécurité-environnement mis en place sur le site est certifié ISO 14 001 depuis de nombreuses années et ISO 9001 depuis 5 ans. Ces normes concernent le management environnemental et le management de la qualité, elles reposent sur le principe d'amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l'activité.

Bureau VERITAS a audité le système de management intégré QSE sur le site le 14 mars 2017 et a renouvelé les certificats ISO 14 001 et ISO 9001.

Les principaux objectifs de ce système de management en 2017 sont toujours :

  • Protéger la santé et assurer la sécurité des collaborateurs ;
  • Préserver l’environnement et lutter contre le changement climatique ;
  • Garantir la qualité de service et la satisfaction de nos clients ;
  • Renforcer les relations sociales ;
  • Pérenniser la rentabilité ;
  • Intégrer les évolutions des référentiels ISO 9001 et ISO 14001.

.

10. PERSPECTIVES 2017

Le captage du biogaz à l’avancée sera poursuivi au fur et à mesure de l’exploitation.

3 nouveaux puits de biogaz seront forés.

Le bioréacteur sera étendu aux casiers 3A et 3B.

Les casiers 3A et 3B seront revégétalisés.

L’exploitation se poursuit sur le casier 3C. Une attention particulière sera apportée aux problèmes d’envols qui peuvent survenir au niveau de la piste d’accès des camions.

L’équipement de dégazage sera implanté au plus tôt et le raccordement au réseau de dégazage des zones en exploitation également.

Les zones non exploitées feront l’objet d’une couverture temporaire renforcée.

La surface en exploitation sera réduite autant que possible.

L’Installation de filets anti-envol au niveau de la piste d’accès des camions sera effectuée

Le bioréacteur sera géré de manière à apporter une humidité permettant une dégradation optimale du massif de déchets.

.

Cet article est un condensé du rapport de 23 pages hors les annexes, transmis par la société SUEZ, entreprise gestionnaire de l’ISDND de Crépy-en-Valois, situé dans la communauté de communes du pays de Valois.

.

11. L’ASSOCIATION CREPY ENVIRONNEMENT ET QUALITE DE LA VIE

2 membres de notre association participent à la commission de suivi du site prévue chaque année.

La dernière s’est tenue le 26 mai 2016.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

<script>

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){

(i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o),

m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m)

})(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga');

 

ga('create', 'UA-46075681-3', 'auto');

ga('send', 'pageview');

 

</script>

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

L'ISDND de Crépy en Valois
L'ISDND de Crépy en Valois
L'ISDND de Crépy en Valois
L'ISDND de Crépy en Valois

L'ISDND de Crépy en Valois

Repost 0
Published by Crépy en valois environnement - dans Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, le pays de Valois, l'environnement
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités